Cybercriminalité : les entreprises ciblées et leurs points faibles

Avec la hausse du nombre de cyberattaques, leur diversification et leur évolution constante, la cybersécurité et la gestion du risque sont devenues des problématiques incontournables pour les entreprises aujourd’hui. En effet, dans le dernier rapport MIPS du CLUSIF, il est constaté, par exemple, une hausse de 31% de la mise en place de solutions de sécurité et 69% des entreprises ont formalisé une PSSI.

Pour autant, la classification des données sensibles et la réalisation d’analyses de risques représentent toujours un point faible. A cela s’ajoute un autre point faible qui n’est malheureusement pas nouveau : la cybersécurité dans les TPE/PME.

Il faut savoir qu’actuellement, près de 80% des cyberattaques ciblent les PME.

Pourquoi les TPE/PME sont-elles des cibles ?

Tout d’abord, parce qu’elles représentent plus des ¾ des entreprises en France. Aussi la probabilité qu’une PME souffre d’une cyberattaque est plus importante.

De plus, ces entreprises qui manquent souvent de budget et qui se concentre donc sur leur cœur d’activité pour réaliser de la croissance, ne sont pas protégées ou trop peu. Elles se rendent ainsi vulnérables à toute intrusion ou cyberattaque.

Le piratage des données 

Selon le rapport du CLUSIF, les infections par virus arrivent en tête à 44%, les fraudes informatiques et télécoms (11%), le chantage ou extorsion informatique (11%)… Les pirates s’attaquent ainsi aux données (vol, détention contre rançon, altération etc), aux finances de l’entreprise (fraude au président), réalisent de l’espionnage économique, ou encore sabote le réseau. Pour cela, ils exploitent non seulement les failles techniques (logiciels et systèmes) mais également les failles humaines (social engineering).

Le réseau d’entreprises

Enfin, ces petites et moyennes entreprises sont la cible privilégiée des cyberattaques car elles constituent une passerelle vers une autre entreprise, une autre potentielle victime : ses clients, ses fournisseurs, ses partenaires…

Plus les entreprises sont connectées entre elles et plus le risque de cyberattaque grandit. Une entreprise mal protégée représente un chemin vers d’autres entreprises qu’il est facile aux pirates de suivre. Ils n’ont plus qu’à se balader d’entreprise en entreprise et exercer leurs méfaits.

Finalement, les grandes entreprises ne sont pas plus ciblées que les PME. Ce qui compte pour un pirate informatique c’est bien 1) la valeur des données de l’entreprise et 2) son interconnexion avec d’autres.

Protégez son entreprise et son réseau contre les cyberattaques est aujourd’hui une priorité essentielle et vitale pour l’économie. En plus des bonnes pratiques à mettre en oeuvre en entreprise, des services tels que Cyberprotect garantissent l’efficacité de votre cybersécurité au quotidien.

 

 

Qu’avez-vous pensé de cet article ? Venez échanger avec nous sur Twitter, LinkedIn, Facebook

Retrouvez tous nos articles et bulletins d’alerte sur https://www.cyberprotect.fr/labo/

Cécile FIORE – CM & Marketing – Cyberprotect

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] 80% des cyberattaques ciblent les PME -> lire […]

Les commentaires sont fermés.