Le contrôle en continu : élément clé d’une cybersécurité assurée

La cybersécurité est devenue un élément incontournable et essentielle à prendre en compte dans la vie d’une entreprise. Aujourd’hui, il existe de nombreuses solutions de sécurité afin de protéger les infrastructures d’éventuelles attaques. Cependant, ces solutions n’empêcheront jamais qu’un incident, mineur ou majeur, intervienne au sein des sociétés. Actuellement, une intrusion par un virus, un malware, … est détectée environ deux à trois mois après sa première intrusion. Pendant ce laps de temps, un certain nombre de données peuvent être récupérées ou compromises (mot de passe, données confidentielles, etc), ce qui est nuisible au bon fonctionnement et à la réputation des entreprises. Afin de répondre à ce problème, il est devenu nécessaire de pouvoir contrôler en continu l’ensemble des flux réalisés au sein des systèmes d’informations.

Un rôle réactif mais également préventif

Prenons l’exemple de l’hameçonnage (ou phishing). Lorsqu’une personne renseigne ses coordonnées bancaires sur un site non légitime ayant pris l’apparence d’un site officiel, le temps de détection de la fraude est bien trop long pour empêcher toutes actions du pirate informatique. De manière générale, et malgré l’augmentation des sensibilisations, il est devenu compliqué de corriger techniquement la faille humaine sans impacter le travail du personnel. Avec le contrôle des flux en continu, le temps de détection est considérablement réduit et les actions permettant de contrer les menaces peuvent rapidement être effectuées. De plus, le contrôle en continu peut également avoir un rôle préventif. Dans ce cas, il permet de détecter les failles présentes sur le réseau et de remonter l’ensemble des informations pour effectuer les corrections nécessaires avant qu’une attaque soit réalisée.

Retour d’expérience du CERT Cyberprotect

Pour continuer dans l’exemple précédent, le CERT Cyberprotect est intervenu sur une tentative d’hameçonnage ayant abouti chez un de ses clients. Le 12 juillet 2016 à 11h58, une personne, qui pensait visiter le site de sa banque, a saisie l’ensemble de ses informations de connexion (identifiant + mot de passe) et l’ensemble de ses informations bancaires (numéro de carte bancaire, cryptogramme visuel, numéro de compte, …). L’alerte est rapidement remontée par l’équipement présent chez le client, puis analysée par le CERT Cyberprotect. L’information de l’hameçonnage réussi est alors transmise au client à 12h27 pour que ce dernier puisse prendre les dispositions nécessaires auprès de son établissement bancaire. Dans ce cas de figure, le faux site internet avait repris, à l’identique, les mêmes pages internet que le site web d’origine. Seul l’url aurait pu permettre à la personne concernée de suspecter une tentative d’hameçonnage bien que l’url contenait le nom de la banque. Le contrôle en continu a permis une détection et une intervention rapide pour bloquer les prélèvements sur le compte bancaire concerné. De plus, le faux site bancaire a été signalé à « Phishing initiative » par le CERT Cyberprotect pour éviter que d’autres personnes ne renseignent leurs données sur ce site.

Schéma Cyberprotect

Le contrôle en continu par Cyberprotect

La gestion du risque par Cyberprotect

Pour répondre à ce besoin de contrôle, Cyberprotect a mis en place un service de gestion du risque pour les entreprises, à travers la surveillance et l’optimisation en continue de leur cybersécurité. A la différence des SIEM (voir l’article https://www.cyberprotect.fr/siem-vs-cyberprotect/),  Cyberprotect contrôle en continu, et de manière indépendante, la cybersécurité de ses clients afin de  détecter si le système d’information est victime d’une cyberattaque. En cas de connexion suspecte, les équipes du CERT Cyberprotect procèdent alors à une levée de doute, et en cas de forte suspicion ou d’infection, fournissent les mesures nécessaires à l’éradication de la menace. A travers des solutions telles que Cyberprotect, qui utilise et exploite le contrôle des flux en continu, les entreprises bénéficient d’un niveau de service leur permettant d’assurer leur cybersécurité, et par conséquent, le bon fonctionnement de leur entreprise.

Yoann JOUVENT – Coordinateur au CERT Cyberprotect

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.