Articles

Comment Conficker continue à se propager

Le ver Conficker reste toujours l’une des plus grandes menaces de logiciels malveillants pour les entreprises, selon la dernière édition du Microsoft Security Intelligence Report.

Les données tirées d’une gamme d’outils de sécurité présents sur 600 millions de systèmes dans le monde indique que Conficker a été détecté près de 220 millions de fois durant les deux dernières années.

Les causes de la forte propagation  du ver sont principalement liées à l’usage de mots de passe faibles mais également aux vulnérabilités des systèmes engendrées par l’absence de mises à jour de sécurité.

92% des infections étaient le résultat de mots de passe faibles ou volés. Environ 8% exploitaient des vulnérabilités pour lesquelles une mise à jour de sécurité existe.

Tim Rains, directeur de Microsoft Trustworthy Computing, a souligné qu’ « il est extrêmement important que les organisations se concentrent sur les fondamentaux de la sécurité afin de se protéger des menaces les plus courantes ».

Une autre raison de la forte infection des entreprises par Conficker est le fait de l’utilisation généralisée du partage de fichiers et ceci toujours avec des mots de passe faibles. C’est ce qui a été exploité par le ver pour se propager.

Retrouvez le rapport complet [ici]